Déterminée à changer les choses, Josée Boudreault soutient à nouveau Cœur + AVC

30 octobre 2018 - Texte et photo Ministère de la Santé et des Services sociaux - (CD)

Le ministère de la Santé et des Services sociaux et Josée Boudreault, porte-parole, appuient à nouveau la campagne de sensibilisation sur les signes de l’AVC de Cœur + AVC.

L’animatrice et conférencière Josée Boudreault, qui a subi un premier AVC en juillet 2016 et un second en septembre 2017, ainsi que son conjoint, Louis-Philippe Rivard, sont fiers d’être de nouveau porte-parole de la campagne VITE
L’animatrice et conférencière Josée Boudreault, qui a subi un premier AVC en juillet 2016 et un second en septembre 2017, ainsi que son conjoint, Louis-Philippe Rivard, sont fiers d’être de nouveau porte-parole de la campagne VITE

Déterminée à changer les choses, Josée Boudreault soutient à nouveau Cœur + AVC

Le ministère de la Santé et des Services sociaux et Josée Boudreault, porte-parole, appuient à nouveau la campagne de sensibilisation sur les signes de l’AVC de Cœur + AVC

Cœur + AVC profite de la Journée mondiale de l’accident vasculaire cérébral pour relancer sa campagne VITE et rappeler l’importance de connaître les signes de l’AVC et la réaction à avoir lorsqu’ils sont reconnus. La diffusion de la campagne sera appuyée financièrement par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) pour une deuxième année.

L’animatrice et conférencière Josée Boudreault, qui a subi un premier AVC en juillet 2016 et un second en septembre 2017, ainsi que son conjoint, Louis-Philippe Rivard, sont fiers d’être de nouveau porte-parole de la campagne VITE : «Depuis que Josée en est le visage, nous recevons une profusion de témoignages de personnes ayant reconnu les signes. C’est un privilège pour nous d’y être associés et de pouvoir aider à sensibiliser les Québécois. Nous sommes bien placés pour savoir qu’un AVC peut survenir à tout moment et qu’il faut réagir VITE», raconte Louis-Philippe Rivard.

L’AVC est une urgence médicale qui survient 62 000 fois par année au pays, soit une fois toutes les neuf minutes. Il s’agit de l’une des principales causes de mortalité et d’incapacité grave au pays. «Savoir réagir VITE peut avoir un effet décisif sur la vie ou la mort, pour un rétablissement complet ou une incapacité persistante. La rapidité avec laquelle la personne qui subit un AVC arrive à un établissement hospitalier offrant des soins aigus en AVC est déterminante pour ses chances de survie, avec peu ou pas d’incapacités. Malheureusement, bon nombre de Québécois ignorent toujours les signes lorsqu’un AVC se manifeste. Nous sommes donc particulièrement fiers que le MSSS et Josée appuient de nouveau notre campagne afin de rappeler aux gens l’importance de reconnaître les signes et d’agir VITE», affirme Francine Forget Marin, directrice, Affaires santé et Recherche, Québec, à Cœur + AVC.

Lorsqu’une personne subi un AVC, chaque seconde qui s’écoule avant le traitement compte puisque le patient moyen perd 1,9 million de cellules cérébrales par minute. Plus VITE la circulation sanguine peut être rétablie, plus grandes sont les chances de rétablissement.

Pour de plus amples renseignements, consultez coeuretavc.ca/VITE.


À propos de Cœur + AVC
La vie. Ne passez pas à côté. C’est pour cette raison que Cœur + AVC mène la lutte contre les maladies du cœur et l’AVC. Nous devons propulser les prochaines découvertes médicales afin que les gens au pays ne passent pas à côté de moments précieux. Ensemble, nous prévenons les maladies, préservons la vie et favorisons le rétablissement grâce à la recherche, la promotion de la santé et des politiques publiques. coeuretavc.ca

Propulsé par 7Dfx