Les Mutins de Longueuil dévoilent leur nouveau logo

1 novembre 2013 - Annie Choquette

Les Mutins de Longueuil ont donné leur 41e souper-bénéfice tout récemment à l’hôtel Mortagne de Boucherville et en ont profité pour révéler leur tout nouveau logo.

Lors de cette soirée animée par Frédéric Choinière, la fondation a réussi à amasser près de 30 000 dollars pour ses danseurs. Une aide bien précieuse qui servira à financer les voyages et activités des Mutins.

Un mutin est un petit enfant espiègle

Jaqueline Tremblay, directrice générale des Mutins de Longueuil depuis 2000, est l’une des toutes premières élèves de l’école. 

En 1960 la ville de Longueuil fait appel aux deux danseuses du duo folklorique montréalais les Feux-Folets, Hélène Villeneuve et Suzanne Sigouin, pour qu’elles viennent enseigner aux enfants d’un quartier, les danses du monde.

«Ce qui devait être au départ un nombre de 20 enfants, c’est retrouvé à 130 enfants», raconte Mme Tremblay qui avait 10 ans à l’époque.

Les enfants ont demandé aux deux artistes d’ouvrir une école pour qu’ils puissent y continuer leur apprentissage. Elles ont donc abandonné les Feux-Folets  pour ouvrir l’école Les Mutins à Longueuil.

Mme Tremblay dirige aujourd’hui une école de plus de 100 élèves, âgés de 4 à 25 ans, en comptant la troupe de danse. 

«Les Mutins c’est un esprit de famille, on est tissé très serré, nous avons beaucoup de parents de Mutins qui sont eux-mêmes des anciens Mutins», dit-elle au sujet des valeurs de l’école.

Une école grande ouverte sur le monde

Les mutins c’est aussi et beaucoup la symbolique, la culture et les traditions des autres nations. Les enfants perfectionnent leur art en s’imprégnant des différents styles et façons de faire des autres cultures.

«La mission principale des Mutins est de faire découvrir les richesses culturelles des autres pays, à travers la musique, la danse et les costumes», explique Mme Tremblay.

Et pour y arriver, le costumier compte à ce jour plus de 5000 costumes d’environ 40 pays dont 95% de ceux-ci ont été confectionnés dans leur atelier.

Les fondatrices ont cousu elles-mêmes beaucoup de ces costumes, mais deux nouvelles couturières se sont jointes à l’équipe depuis 2000.

L’école donne aux enfants les références culturelles et les histoires rattachées aux danses pour que ceux-ci comprennent bien le sens des gestes ou de la musique. «On essaie d’éveiller la curiosité des enfants face aux différentes cultures», dit la directrice.

Des voyages mémorables

L’été dernier 32 danseurs, 3 musiciens et leurs accompagnateurs ont eu la chance de participer à deux festivals en Allemagne pendant presque tout le mois de juillet. Les enfants ont pu profiter d’une expérience extrêmement riche en rencontres et échanges avec des danseurs du monde entier.

Depuis quelques années, l’école offre des cours aux adultes qui veulent danser pour l’amour de la chose et non nécessairement pour faire parti des spectacles. 

Les inscriptions se font préférablement avant septembre, mais sont ouvertes jusqu’en décembre.
Il est possible de s’inscricre aux cours offerts par l’école en visitant le : http://www.mutins.com/


Propulsé par 7Dfx