Des citoyens demandent à Saint-Lambert d’instituer une réserve foncière

2 mai 2008 - MédiaSud

Le groupe de citoyens qui s’oppose à la construction de sept résidences de luxe dans une zone verte demande à la ville de Saint-Lambert d’instituer une réserve foncière à l’encontre du promoteur.

Le calme à l'extérieurPlus d’une centaine de résidents du secteur de la rue Saint-Charles et de la rue du Golf ont participé hier à une soirée d’information convoquée par la ville et dirigée par la directrice générale Michèle Lortie qui était accompagnée de l’urbaniste Georges Pichet.

Les deux fonctionnaires ont fait état d’un compromis intervenu avec le Groupe Shapiro qui en mars 2007 a fait l’achat, à l’insu de la Ville, des emprises ferroviaires appartenant au Canadien National et comprenant une coulée verte et des bandes de terrains sur la rue du Golf et sur la rue Mercier.

Les citoyens ont rejeté d’emblée le compromis qui consisterait à réduire de 48 à 7 le nombre d’unités familiales d’une valeur de 400 000$ chacune, en échange de la récupération de la coulée verte et d’une autre partie du parc, ce qui totaliserait 14 400 mètres carrés en zone verte.

Cette proposition avait déjà fait l’objet d’un désaccord des citoyens lors de la dernière réunion du Conseil municipal de Saint-Lambert, où le maire Sean Finn, un des cadres supérieurs du CN, a déclaré qu’il n’avait jamais été mis au courant du projet de transaction avec le Groupe Shapiro.

Hier la ville est revenue à la charge avec un projet modifié où les 7 résidences seraient construites sur la rue Saint-Charles au lieu de la rue du Golf telle que décrite dans la première proposition., mais en vain.La tempête à l'intérieur

Le Comité des citoyens a pu montrer sur écran géant le plan des infrastructures et servitudes publiques qui selon eux rend inconstructible l’endroit où pourraient être construites les résidences.

Mme Lortie a déclaré que le conseil municipal n’avait pas encore discuté de la possibilité d’établir une réserve foncière, une formule qui conduit nécessairement à une expropriation en cas d’échec des négociations de grée à gré. La prochaine réunion du conseil est prévue pour le 14 mai prochain.

Propulsé par 7Dfx