La Montérégie gagnerait une circonscription de plus

7 mai 2008 - MédiaSud

Si le projet de réforme de la carte électorale du Québec, rendue publique le 12 mars dernier, était accepté, la Montérégie gagnerait une circonscription de plus, passant de 21 à 22, un nombre qui correspondrait mieux à son poids démographique par rapport à l’ensemble du Québec.

La Commission de la représentation électorale propose en effet l’ajout d’une nouvelle circonscription électorale, nommée « Roussillon », formée au sein d’un secteur en forte croissance à partir des circonscriptions actuelles de Châteauguay et de La Prairie.

Cet ajout viendrait corriger la situation d’exception de la circonscription de La Prairie en diminuant considérablement son nombre d’électeurs qui était de 56 735 au 30 novembre 2007, soit 25,5% de plus que la moyenne provinciale de 45,207.

Il en est de même pour la circonscription de Châteauguay, dont l’écart actuel est de 24,4% avec ses 56 256 électeurs. Avec la réforme elle totaliserait désormais un nombre d’électeurs près de la moyenne provinciale.

Par ailleurs, la circonscription de Chambly serait également modifiée pour diminuer son nombre d’électeurs et corriger sa situation d’exception. Avec ses 60 762 électeurs au 30 novembre 2007, le souffre d’un écart de 34,4% par rapport à la moyenne. Les municipalités de Richelieu et de Saint-Mathias lui seraient retirées et ajoutées à la circonscription d’Iberville.

Des audiences publiques de la Commission ont lieu mercredi à Saint-Bruno avec deux séances, soit de 14 h à 17 h et de 19 h à 22 h, au Centre Marcel-Dulude, au 530, boul. Clairevue Ouest. Deux séances ont aussi eu lieu mardi au Musée ferroviaire de Saint-Constant.
Propulsé par 7Dfx