Quelque 150 acteurs-clé en aérospatiale réunis au CTA lors de la Journée de la Métrologie

15 juin 2017 - Texte et photo Centre technologique en aérospatiale (CTA) et de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) - (MG)

Le 13 juin 2017 avait lieu la 7e Journée de la Métrologie en Aérospatiale (JMA) dans les locaux du Centre technologique en aérospatiale (CTA) et de l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA). À cette occasion, quelque 150 représentants d’entreprises et gens évoluant dans les milieux de l’aérospatiale, de l’ingénierie, du secteur manufacturier et de l’enseignement sont venus échanger sur un sujet qui les passionne : la métrologie (science de la mesure).

M. Michel Barrette, professeur au département de Techniques de génie aérospatial à l’ÉNA et spécialiste en métrologie au CTA, présente un atelier sur la profilométrie lors de la Journée de la Métrologie
M. Michel Barrette, professeur au département de Techniques de génie aérospatial à l’ÉNA et spécialiste en métrologie au CTA, présente un atelier sur la profilométrie lors de la Journée de la Métrologie

«Le CTA est fier d’être l’hôte de cet événement phare qui réunit l’ensemble des acteurs-clés dans ce champ d’expertise, affirme Pascal Désilets, directeur général du Centre de recherche. L’aérospatiale étant une industrie innovante, les normes de conformité des pièces changent constamment. Un événement comme la JMA permet ainsi aux acteurs de l’industrie de s’entraider et de trouver des pistes de solutions sur des problématiques communes.»

Table ronde, conférenciers chevronnés, ateliers de démonstration consacrés aux technologies et aux applications en métrologie ont animé cette journée riche en connaissances. Pour en savoir davantage sur l’événement, visitez le www.journeedelametrologie.com
.

Le CTA : une expertise de pointe en métrologie

Le CTA dispose d’une équipe aguerrie dans le domaine de la métrologie qui travaille avec des équipements à la fine pointe et des logiciels ultraperfectionnés. «Actuellement, la tendance est de réduire et d’alléger les pièces d’aéronefs et de préconiser un design plus complexe. Les technologies utilisées pour mesurer ces composants en vue de les remplacer ou encore de les reproduire, sont de plus en plus sophistiquées et posent de nombreux défis, souligne M. Michel Barrette, professeur au département de Techniques de génie aérospatial à l’ÉNA et spécialiste en métrologie au CTA.» 

Afin d’obtenir des mesures de haute précision, on utilise différentes techniques dont l’inspection CMM qui permet d’obtenir les coordonnées dimensionnelles d’une pièce afin de s’assurer de respecter les mesures critiques spécifiées sur les dessins d’ingénierie. Grâce à cette technologie au laser, il est possible de reproduire avec précision une pièce en format 3D à l’ordinateur. «L’expertise du CTA en matière de numérisation est à l’avant-garde. Nous disposons d’équipements, comme le laser CMM et le MetraSCAN, et offrons des services de pointe à plus de 95 entreprises et PME en aérospatiale», ajoute M. Barrette. 

À propos du Centre technologique en aérospatiale (CTA)

Le CTA est un centre collégial de transfert de technologie affilié au cégep Édouard-Montpetit et situé sur son campus de l’École nationale d’aérotechnique à Saint-Hubert. Spécialisé dans les applications des technologies de l'aérospatiale, le CTA soutient les efforts des entreprises du secteur pour accroître leurs connaissances, leur productivité, leur compétitivité, ainsi que la qualité de leurs produits et services. Avec plus d’une soixantaine d’experts en usinage, en matériaux composites, en inspection, en avionique et en opération d’aéronefs, le Centre est reconnu pour sa complémentarité avec les différents acteurs de la recherche et du transfert de technologies du secteur aéronautique.

Propulsé par 7Dfx