Les trois maires contestataires : Opinion d'un citoyen et élu de Saint-Bruno

21 avril 2017 - André Besner - (MG)

La campagne négative à l’endroit de l’Agglomération de Longueuil connaît un crescendo. Les trois maires contestataires ont entrepris des démarches juridiques, ont fait des interventions au niveau du Ministre des Affaires municipales, multiplient les conférences de presse, affichent des panneaux publicitaires, distribuent des dépliants, font un sondage, et d’autres sont à venir.

Toutes ces démarches se font aux frais des payeurs de taxes. À Saint-Bruno, les conseillers municipaux ne sont ni informés, ni consultés par les décisions du maire.

Ceux qui suivent la politique municipale associent ces coups de visibilité à un prélude partisan des trois maires en vue des élections municipales de l’automne prochain.

Cette méthode ‘’marketing’’ est synchronisée. Rappelons un cas concret qui illustre cette façon ‘’d’influencer’’ la perception chez l’électeur : le chef d’opposition de Saint-Bruno avait fait partie d’une conférence de presse à sensation dans les mois précédant les élections de 2013 : on y avait déposé un ‘’Dossier Noir’’ contenant 600 pages, avec des affirmations qu’il y avait de la collusion et de la corruption à Saint-Bruno; la situation était telle que le dossier devait être remis à l’UPAC. Les citoyens furent ébranlés. Le chef d’opposition fut de justesse élu maire. Deux ans plus tard, l’UPAC a transmis le résultat de son enquête : aucune poursuite. Quant à la supposée collusion et corruption, le maire actuel n’a rien pu prouver en plus de trois ans.

Nous nous devons de considérer que tout élu a le devoir de respecter les électeurs trop souvent trompés lesquels ne peuvent que devenir cyniques. Les actions à sensation des trois maires, et la discorde qu’ils créent, nuisent aux solutions d’amélioration de l’Agglomération.

Messieurs les maires dissidents, cessez de dépenser les fonds des contribuables. Prenez ‘’vos’’ fonds de ‘’votre parti politique’’ pour financer votre ’’programme électoral’’.

Je le dis et je le répète : ‘’Mieux vaut perdre debout que de gagner à genoux’’.

MédiaSud ne se tient pas responsable des opinions exprimées par ses lecteurs.

La Direction

Propulsé par 7Dfx