Les ex-employés d’Aveos lorgnent en direction de l'aéroport de Saint-Hubert

17 février 2017 - MédiaSud avec TVA - (MG)

Suite à ses déboires avec Air Canada, les ex-employés d’Aveos envisagent sérieusement à installer un Centre de maintenance et d'entretien d'avion à l'aéroport de Saint-Hubert, une initiative qui a été saluée par la Ville de Longueuil.

Le projet a été dévoilé par TVA Nouvelles hier, en citant les propos de Jean Poirier, représentants des ex-employés : «On veut développer un aéroport. Et pour développer cet aéroport-là, ça nous prend un Centre de maintenance. Alors, on monte les deux plans ensemble».

Les employés ont formé une Coopérative, Pro-Maintenance Aviation, dans le but de faire l'entretien des appareils CSeries d'Air Canada.«Une commande de 45 avions de la CSeries, des avions neufs, ce n'est pas avec ça que tu vas faire de la business et ce n'est pas avec ça que tu vas être rentable, a précisé à TVA, Jean Poirier. Le plan, c'est de bâtir un aéroport. Un coup qu'on a ça, on mise sur le contrat de la CSeries

Toujours selon TVA, le groupe souhaite que l'aéroport de Saint-Hubert devienne un lieu stratégique dans le développement du transport aérien régional. On veut aussi profiter de l'expertise de la relève grâce à l'École nationale d'aéronautique.

«On désengorge Dorval. Il va y avoir 20 millions de passagers d'ici deux ans: ça va être engorgé partout. On a trois autoroutes qui se rendent ici et on n'a pas de pont à traverser», a souligné Jean Poirier.

Une étude de faisabilité sera réalisée au coût approximatif de 300 000 $, dont 20% sera financé par la Ville de Longueuil et Québec serait appelé à fournir les 150 000 $ manquants.

«Ce projet est en ligne directe avec la vision de développement que nous avons de l'Aéroport de Saint-Hubert. Nous voulons augmenter le nombre de vols et le nombre de passagers», a fait savoir Julie Éthier, directrice générale de Développement économique de l'Agglomération de Longueuil (DEL).

Propulsé par 7Dfx