L’ÉNA est récompensée par l’Office québécois de la langue française

22 mai 2018 - Teste et photo l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) - (MG)

Le 17 mai 2018, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA), affiliée au cégep Édouard-Montpetit, a remporté le prix des Mérites du français 2018, dans la catégorie «Établissement d’enseignement», décerné par l’Office québécois de la langue française à l’occasion du Gala des Mérites. Ce prix souligne les efforts déployés par l’ÉNA pour valoriser l’enseignement en français dans une industrie où l’anglais occupe une place importante.

M. Jean-Sébastien Ménard, coordonnateur de l’initiative «Le Français» et professeur au Département de littérature et de français au cégep Édouard-Montpetit , Mme Audrée Duguay-Gosselin, enseignante en Techniques de génie aérospatial à l’École nationale d’aérotechnique et Mme Anne Thibault-Bellerose, membre du jury des Mérites du français, à l’occasion du Gala des Mérites du français 2018
M. Jean-Sébastien Ménard, coordonnateur de l’initiative «Le Français» et professeur au Département de littérature et de français au cégep Édouard-Montpetit , Mme Audrée Duguay-Gosselin, enseignante en Techniques de génie aérospatial à l’École nationale d’aérotechnique et Mme Anne Thibault-Bellerose, membre du jury des Mérites du français, à l’occasion du Gala des Mérites du français 2018

Plus précisément, les honneurs ont été rendus aux 19 professeurs du programme de Techniques de génie aérospatial (TGA) qui enseignent le logiciel CATIA en français et qui s’engagent au quotidien à enseigner la terminologie de leur domaine en français. Le logiciel CATIA, largement utilisé dans le secteur de l’aérospatiale pour la conception de composants d’aéronefs en 3D, est configuré en français sur l’ensemble des postes informatiques du programme de TGA.

«Chaque année, l’ÉNA diplôme quelque 85 finissants en TGA, dont certains proviennent de pays étrangers, affirme Carl Garneau, coordonnateur et enseignant en Techniques de génie aérospatial. Nos professeurs se sont donné comme mandat de sensibiliser les étudiants à l’importance du français. Ces derniers doivent comprendre l’importance de la langue française et du rôle qu’ils joueront dans l’industrie en tant que représentants de celle-ci. Ils feront rayonner la langue française et l’utiliseront tout au long de leur carrière

C’est la troisième année consécutive que les initiatives du cégep Édouard-Montpetit sont reconnues par l’OQLF. En 2017, l’établissement d’enseignement avait remporté le prix des Mérites du français, dans la catégorie « Organisation d’au moins 100 employés, volet promotion de la langue française » alors qu’en 2016, la vitrine Web Le français s’affiche avait reçu la mention spéciale de « centre virtuel de référence » lors de la Soirée des Mérites et des prix Francopub.

À propos de l’École nationale d’aérotechnique

Fondée en 1964, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit est le plus important institut d’aérotechnique en Amérique du Nord. Son expertise s’appuie sur le savoir-faire exceptionnel de ses employés et sur ses liens étroits avec l’industrie. Ses programmes collégiaux spécialisés en Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial), en Techniques de maintenance d’aéronefs et en Techniques d’avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) sont offerts dans ses installations d’une valeur de 85 M$, qui comprennent 5 hangars abritant 37 aéronefs.

Propulsé par 7Dfx