Gouvernance de Longueuil : la lutte fratricide s’amplifie

12 avril 2017 - Maurice Giroux

Plusieurs rebondissements politiques se sont déroulés durant la journée d’hier à Longueuil, alors que les belligérants ont croisé le fer pour la première fois à la réunion mensuelle du conseil de ville devant une foule compacte de citoyens, de partisans et de curieux.

La journée a débuté en après-midi lorsque l’équipe Josée Latendresse a convoqué les médias pour leur annoncer que ses neufs conseillers municipaux démissionnaient en bloc du parti Action Longueuil pour devenir de simples conseillers indépendants.

Cette décision se voulait sans doute une réplique à la courte victoire de dimanche après-midi de la candidate Sylvie Parent au poste de cheffe de Action Longueuil au détriment de la conseillère du district Saint-Charles dans le Vieux Longueuil.

Confusion médiatique?

Assez bizarrement, concernant la convocation de presse, MédiaSud a reçu par courriel une invitation de l’équipe Latendresse à une conférence de presse devant avoir lieu ce mardi 11 avril, de 18h30 à 18h45 dans le Hall d’entrée de l’Hôtel de Ville de Longueuil, chemin de la Savane.

Sur les lieux de la rencontre, à 18h20, il n’y avait aucun autre journaliste présent. À l’arrivée de l’attaché de presse de l’équipe Latendresse, celui-ci nous a informé qu’il s’agissait d’une méprise, puisqu’il est interdit de tenir des activités partisanes dans ce hall, alors que la conférence de presse avait eu lieu plus tôt en après-midi sur la rue Ste-Hélène, sans que MédiaSud ait reçu un correctif du premier courriel.

Ce même après-midi, soit vers 16h, un autre rebondissement médiatique s’est produit lorsque l’ex-député péquiste de Marie-Victorin, Bernard Drainville, a mentionné dans le cadre de l’émission La Joute sur LCN que Mme Latendresse avait décidé de se porter candidate à la mairie de Longueuil après avoir essuyé un refus de la mairesse Caroline St-Hilaire d’occuper un poste au Comité exécutif de la Ville de Longueuil.

Une assemblée houleuse

Trêve d’incidents, passons maintenant au déroulement de la réunion du conseil municipal marqué par quelques règlements de comptes bien sentis, notamment France Dubé à qui on a retiré le mandat des acquisitions d'oeuvres d'arts. Cette tâche a été attribuée séance tenante au jeune conseiller du district George-Dor, Xavier Léger.

Une autre victime fut sans aucun doute la conseillère Monique Bastien qui a été écartée de la fonction de pro-mairesse, au profit du conseiller Jacques Poitras, à la demande du conseiller Michel Lanctôt, principal organisateur de l’équipe Latendresse.

En fin de séance, tant la mairesse Caroline St-Hilaire que Josée Latendresse ont voulu rassurer les citoyens en affirmant que tout sera mis en œuvre pour tourner le dos à la partisannerie d’ici les élections générales de novembre prochain. L’automne sera chaud à Longueuil cette année!

Propulsé par 7Dfx