Dislocation de l’Agglomération de Longueuil : les maires dissidents reviennent bredouilles de Québec

6 octobre 2016 - Maurice Giroux - Photos archives MediaSud.ca

Les trois maires dissidents de l’Agglomération de Longueuil se sont rendu à Québec mercredi pour réclamer encore une fois une réforme radicale du fonctionnement de l’Agglomération, à défaut de quoi ils demandent au gouvernement du Québec de pouvoir quitter le bateau.

Les maires Alain Dépatie de St-Lambert, Paul Leduc de Brossard et Martin Murray de St-Bruno
Les maires Alain Dépatie de St-Lambert, Paul Leduc de Brossard et Martin Murray de St-Bruno

De plus, ils demandent au ministre des Affaires municipales Martin Coiteux de leur donner une réponse d’ici le mois de décembre, sinon ils proposeront à leurs citoyens par voie de référendum de quitter l’Agglomération.

Un vieux film

En réaction à cet ultimatum, tant le ministre Coiteux que la mairesse Caroline St-Hilaire ont fait savoir qu’ils n’étaient pas disposés à jouer dans le même vieux film des fusions-défusions de 2004-2006, ni de rebrasser les structures actuelles.

Une fin de non recevoir

Par voie de courriel, la mairesse St-Hilaire a réitéré aux trois Villes dissidentes les conclusions d’une étude récente du professeur Gagné des HEC selon laquelle la hausse des coûts de fonctionnement de l’Agglomération découle surtout des dépenses locales.

Caroline St-Hilaire, mairesse de Longueuil"On tente de nous faire jouer dans le vieux film des défusions… L’étude rendue publique par le Centre sur la productivité et la prospérité lundi démontre clairement que ce sont les dépenses locales des villes reconstituées qui sont responsables de l’augmentation des coûts, pas celles de l’agglomération. Avant de vouloir lancer un énième débat de structure, il faudrait que chacun regarde dans sa cour. Pendant que certains maires veulent refaire leurs batailles perdues à un an de leur élection, je préfère regarder en avant."

Ce n’est pas la première fois que les Villes dissidentes se font rabrouer. La Commission municipale du Québec et la Cour municipale ont déjà rejeté leurs prétentions.

Propulsé par 7Dfx