Des bourses d’études pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

22 février 2018 - Texte et photo École nationale d’aérotechnique (ÉNA) - (MG)

Le 14 février 2018, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) a remis 24 bourses d’études, d’une valeur de 1700 $, à des étudiants inscrits en Avionique et en Maintenance d’aéronefs. Offertes par la Commission des partenaires du marché du travail du Québec (CPMT), ces bourses visent à encourager les étudiants à persévérer dans leurs études en vue d’intégrer un secteur d’emploi en forte demande.

À cette occasion, chaque récipiendaire s’est vu octroyer un montant initial de 500 $ auquel s’ajoutera la somme de 1200 $ à la fin de leurs études. La sélection des boursiers s’est effectuée par tirage au sort parmi les étudiants de première année ayant réussi avec succès leurs cours à l’automne 2017.

 «Ces bourses inciteront sans doute nos jeunes à persévérer dans leurs études en vue de faire le saut dans une industrie en pleine croissance où les possibilités de carrières sont nombreuses et stimulantes», a affirmé M. Sylvain Lambert, directeur général du cégep Édouard-Montpetit et directeur de l’ÉNA, qui a tenu du même souffle à remercier le CPMT pour son appui à la relève du secteur de l’aérotechnique.

Au total, le CPMT remettra 2000 bourses au cours de l’année scolaire 2017-2018 à des étudiants québécois inscrits dans des programmes d’études où la main-d’œuvre est insuffisante. Fait intéressant, l’ÉNA est l’établissement scolaire qui en recevra le plus grand nombre avec un total de 56 bourses qui seront distribuées d’ici l’automne 2018.

Rappelons que le nombre d’emplois manufacturiers en aérospatiale ne cesse d’augmenter au Québec. Le Comité sectoriel de main-d’œuvre en aérospatiale (CAMAQ) recensait un peu plus de 20 000 emplois en 1984, alors que ce chiffre est grimpé à 41 000 emplois en 2016. On estimait une augmentation annuelle de 7 % en 2017, pour atteindre 44 000 emplois.

À propos de l’École nationale d’aérotechnique

Fondée en 1964, l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) est aujourd’hui la plus importante maison d’enseignement en aérotechnique en Amérique du Nord et la seule au Québec à former des techniciens en aéronautique. Grâce à ses trois programmes collégiaux uniques en Techniques de génie aérospatial (incluant le DEC-BAC en Génie aérospatial), en Techniques de maintenance d’aéronefs et en Techniques d’avionique (incluant le DEC-BAC en Avionique) et à ses installations d’une valeur de 85 M$, qui comprennent 5 hangars abritant 36 aéronefs, l’ÉNA forme une main-d’œuvre technique spécialisée très demandée. Réputé pour son expertise et sa polyvalence, le Centre de service aux entreprises et de formation continue de l’ÉNA propose quant à lui des solutions intégrées de formation en entreprise répondant à leurs besoins spécifiques.

Propulsé par 7Dfx