Congrès régional du Parti Québécois : Marie-Victorin dresse un bilan positif

16 mai 2017 - Bureau de Catherine Fournier, circonscription de Marie-Victorin - (MG)

Le Parti Québécois de Marie-Victorin était présent au Congrès régional du Parti Québécois de la Montérégie qui se tenait à l’École secondaire St-Joseph de Saint-Hyacinthe le 6 et 7 mai dernier. Les délégués ont dignement représenté les membres de Marie-Victorin.

En effet, au terme des débats du congrès, pas moins de quatre propositions provenant de la circonscription de Marie-Victorin ont été adoptées et priorisées par les 205 délégués représentant les 18 circonscriptions de la Montérégie. L’exécutif souhaite rappeler que seulement 36 propositions de la Montérégie seront acheminées au congrès national de septembre prochain.

Voici donc les quatre propositions :

La première proposition vise à dénoncer et remplacer la Loi sur les Indiens, qui découle de la Constitution canadienne de 1867, par un régime négocié de nation à nations avec les 10 nations autochtones reconnues par l’Assemblée nationale. Il s’agit d’un bon pas vers un rapprochement avec les communautés autochtones du Québec. Également, ce geste permettra d’exposer les avantages du projet de l’indépendance du Québec aux communautés autochtones dans le but de bâtir des ponts.

La deuxième proposition a pour objet de s'opposer à la privatisation de la Société des alcools du Québec (SAQ) tout en préservant son monopole. Ainsi, on souhaite rejeter toute privatisation partielle ou complète de la SAQ, ainsi que toute libéralisation partielle ou complète du marché de la vente de vins ou spiritueux sur le territoire du Québec. Cela garantira aux consommateurs québécois une offre diversifiée, des prix avantageux de produits en comparant avec certains marchés libéralisés, comme l’Alberta. On rappelle que la SAQ contribue à l’enrichissement collectif des Québécois, en versant plus de 1,5 milliard de dollars (2013) à l’État québécois annuellement (source : IRIS).

La troisième proposition a pour objectif d’introduire une réforme de l’impôt abolissant l’autocotisation pour les personnes ayant une fiscalité simple (étudiants, bénéficiaires de l’État, salariés et retraités) de manière à éliminer complètement le fardeau annuel de la déclaration d’impôt pour les familles. Le gouvernement du Québec dispose déjà de toutes les données nécessaires à la déclaration d’impôt des contribuables à fiscalité simple. Ainsi, il serait possible pour Revenu Québec de simplement envoyer un avis avec toutes les informations que l’individu pourrait ensuite signer ou contester s’il y note une erreur.

Finalement, la quatrième et dernière proposition constitue une réforme du processus des investitures au Parti Québécois. La proposition se découpe en trois grands axes :

1.     Intégrer le processus d’investiture dans les statuts ;

2.     Encadrer les dépenses électorales des candidats à l’investiture dès le déclenchement de celle-ci ;

3.     Nomination de la présidence d’élection dès que l’exécutif de circonscription en fera la demande.

Si vous voulez lire la proposition en entier, l’exécutif vous invite à consulter sa page Facebook.

En conclusion, il y a ainsi fort à parier que le nouveau programme du Parti Québécois contiendra plusieurs idées émanant de Marie-Victorin. Selon le Président de l’exécutif de Marie-Victorin, Jacques Seminaro, «nous sommes très fiers du travail accompli par les délégués de Marie-Victorin et sommes confiants que ces propositions se retrouveront bientôt dans le programme du Parti Québécois. Cette contribution des membres et de la base militante au contenu politique fait assurément partie de l’âme de notre parti

Propulsé par 7Dfx