Catherine Fournier rend hommage aux femmes du communautaire de Marie-Victorin

16 mars 2018 - Bureau de Catherine Fournier, députée du Parti Québécois de Marie-Victorin - (MG)

C’est à l’occasion d’une déclaration prononcée au Salon bleu de l’Assemblée nationale, ce jeudi 15 mars, que la députée Catherine Fournier a tenu à rendre hommage, dans le cadre de la Journée internationale des femmes, aux nombreuses travailleuses du communautaire dans Marie-Victorin.

Catherine Fournier, députée péquiste dans la circonscription de Marie-Victorin
Catherine Fournier, députée péquiste dans la circonscription de Marie-Victorin

«À Longueuil comme ailleurs au Québec, les travailleuses du communautaire sont majoritairement des femmes. Elles donnent tout ce qu’elles ont et tout ce qu’elles sont pour améliorer la vie des gens. Je veux rendre hommage à celles qui contribuent à ce tissu social serré que nous chérissons tant chez-nous. Au nom des citoyens de Marie-Victorin, je vous dis un immense merci», a-t-elle déclaré, en plus de nommer quelques-unes de ces femmes qui tiennent toutes un rôle majeur et essentiel dans leur organisme.

Du même souffle, et à l’approche du prochain budget du Parti libéral, la députée rappelle qu’il y a urgence de rehausser de manière significative le financement à la mission des organismes communautaires afin qu’ils aient des moyens à la hauteur des services qu’ils sont appelés à offrir: « Dans toutes les régions du Québec, les organismes communautaires font des miracles avec peu de moyens. Il est temps que leur financement soit augmenté significativement, prévisible, indexé et à la mission », a ajouté Mme Fournier.

«Le Parti Québécois présente un plan solide pour le communautaire et s’engage à rehausser de 200 M$ au cours des 4 prochaines années le financement à la mission des organismes. En plus de permettre d’assurer une prestation de services adéquate et conforme aux besoins des milieux, un tel rehaussement contribuerait à offrir des conditions de travail plus adéquates aux travailleurs dévoués de ces organisations et qui sont, dans une grande proportion, des femmes», de conclure la députée de Marie-Victorin.

Propulsé par 7Dfx