Autoroute A-30 : la Rive-Sud se mobilise

13 mai 2017 - Texte Maurice Giroux - Photo CCIRS

Alors que la ville de Longueuil attend avec impatience la confirmation de la connexion du REM, (Réseau électrique de Montréal) avec le métro de Place St-Charles, c’est maintenant au tour de la Rive-Sud toute entière de réclamer l’élargissement du tronçon de l’autoroute 30 qui relie la 20 (Québec) et la 10 (Cantons de l’est).

Rangée du haut : Richard D’Amour, avocat chez De Chantal D’Amour Fortier, Alain Boissé, directeur des ventes chez Videotron Services Affaires, Daniel Moga, chef secteur transport chez ArcelorMittal, Pierre Aubin, vice-président de l’Association du camionnage du Québec, Alain Chevrier, avocat associé chez Dunton Rainville, Sébastien Gagnon, directeur général de la Ville de Châteauguay. Rangée du bas : Jean-Jacques Rainville, associé fondateur chez Dunton Rainville, Colette Ethier, présidente du RTL, Catherine Brault, présidente de la CCIRS, Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie, Dominique Brault, présidente du comité transport de la CCIRS, Normand Dyotte, maire de Candiac, et Michel Veilleux, directeur général du RTL.
Rangée du haut : Richard D’Amour, avocat chez De Chantal D’Amour Fortier, Alain Boissé, directeur des ventes chez Videotron Services Affaires, Daniel Moga, chef secteur transport chez ArcelorMittal, Pierre Aubin, vice-président de l’Association du camionnage du Québec, Alain Chevrier, avocat associé chez Dunton Rainville, Sébastien Gagnon, directeur général de la Ville de Châteauguay. Rangée du bas : Jean-Jacques Rainville, associé fondateur chez Dunton Rainville, Colette Ethier, présidente du RTL, Catherine Brault, présidente de la CCIRS, Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie, Dominique Brault, présidente du comité transport de la CCIRS, Normand Dyotte, maire de Candiac, et Michel Veilleux, directeur général du RTL.

Ce vendredi, toute la classe politique et économique s’est retrouvée dans la grande salle, pleine à craquer, de l’Hôtel Sandman pour demander au ministère des transports du Québec de faire diligence pour faire en sorte d’éliminer le cul de sac quotidien qu’est devenu le tronçon l’A-30.

L’événement spécial, organisé sous l’égide de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS) et à son comité de transport, a permis à plusieurs acteurs importants du transport de prendre la parole, notamment ceux impliqués dans le transport en commun et celui du camionnage.

Seule ombre au tableau, le porte-parole de l’Association du camionnage du Québec, Pierre Aubin n’a pas été applaudit quand il a insisté pour dire que les camions étaient là pour rester, voulant sans doute montrer que le camionnage n’était pas le seul responsable de la congestion routière.

Ont également pris la parole durant ce colloque les mairesses Caroline St-Hilaire de Longueuil, Suzanne Roy de Sainte-Julie et le maire de Candiac Normand Dyotte. De nombreux élus municipaux ainsi qu’un député fédéral étaient aussi présents.

La CCIRS déposera un mémoire sur la fluidité de l’autoroute 30 et dévoilera les résultats d’un sondage auprès des entreprises.

NDLR : Lire également le Communiqué de presse de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS) - Onglet : Économie

Propulsé par 7Dfx