accesskey : 0 liste des accesskeys
accesskey : 1 Accéder directement au menu
accesskey : 2 Accéder directement au contenu
accesskey : 3 Accéder directement au bas de page
Accéder directement au menu Accéder directement au contenu Accéder directement au bas de page
pub
pub

La Gare de Saint-Hubert se logera au coeur d'un quartier intégré

29 janvier 2013 - Jacques Marchand
Saint-Hubert va de l'avant dans la planification du quartier de la gare de Saint-Hubert suivant l'approche intégrée de l'aménagement et de transport en commun.

Ce modèle américain, le « Transit-Oriented Development ou le TOD » révèle une orientation écologique du développement en densité. 

Il repose sur la formule de densification du secteur et favorise l’inter modalité en logeant des centaines de places de stationnement incitatif tout près des transports en commun, notamment le train de banlieue.

Le TOD offre une nouvelle façon de vivre pour le citoyen de Saint-Hubert, lui permettant de vivre son urbanité dans un milieu de vie convivial et écologique.

Le mise en place du quartier de la Gare nécessite des investissements. Une somme de 100 000 $ est octroyée à l'Agora métropolitaine, qui réunit des élus de la Communauté et des représentants de la société civile métropolitaine, afin d'assurer un suivi de la mise en œuvre du PMAD, ainsi que l'étude de planification .

L'Agglomération de Longueuil peut compter sur les différents paliers de gouvernement pour supporter le développement du quartier (TOD)

La démonstration d'une telle approche fut éloquente lors des séances publiques d'information sur le développement durable «  Longueuil 2035 » 

En juin et en octobre 2012,  les citoyens étaient appelés à assister aux conférences de la journée Longueuil durable et aux soirées de consultation relatives aux divers projets de Plan stratégique de développement durable, du Plan d'urbanisme, de Plan de mobilité active et Plan de mobilité et de transport .

Le professeur David B.Hanna élaborait alors sur les modalités pratiques afin de nous adapter aux réalités environnementales, sociales et économiques d'aujourd'hui.  Il exposait alors des modèles du « Transit-Oriented Development ou le TOD » muni d'un SLR.

Voici l'extrait de sa présentation.



Rappelons que dans la foulée de ce projet,  l'Agora est un exercice de participation citoyenne novateur, qui se réunira les 28 février et 1er mars prochains pour tracer un premier bilan depuis l'entrée en vigueur du PMAD.

 

Retour à l'accueil