accesskey : 0 liste des accesskeys
accesskey : 1 Accéder directement au menu
accesskey : 2 Accéder directement au contenu
accesskey : 3 Accéder directement au bas de page
Accéder directement au menu Accéder directement au contenu Accéder directement au bas de page
pub
pub

Boucherville signe une entente avec ses cols bleus, jusqu’en 2017

22 janvier 2013 - Nathalie Paquin
Cette nouvelle entente collective s’échelonnant de 2010 à 2017 assure « la paix industrielle avec les cols bleus de la Ville » a dit le maire de Boucherville, Jean Martel, en signifiant cette bonne nouvelle, lors de la séance publique du Conseil municipale du 21 janvier.

Cette entente survenue entre les représentants de la Ville et du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) section locale 307, employés cols bleus, vise la période du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2017 inclusivement. Une convention qui, dans les faits, sera signée ce vendredi, mais qui est toutefois déjà adoptée et donc en vigueur.

La maire a précisé qu’au point de vue monétaire, cela représente une augmentation de 2,5 % pour l’année 2010, en lien avec ce qui avait été conféré aux cols blancs, qui, eux, avaient eu trois congés mobiles. Cette augmentation se chiffre ensuite à 2% pour chacune des années 2011, 2012, 2013. Pour les quatre années suivantes, un calcul différent prévaut ce qui se traduira, environ, par 2,5% pour 2014 ainsi que pour 2015, alors que cette augmentation sera de 2 % pour 2016 et 2017 « auxquels s’ajoute une somme additionnelle tenant compte de l’indice des prix à la consommation, mais plafonnée à 0,5% pour ce volet ».

M. Martel s’est dit heureux de ce dénouement : « Un conflit de travail, ça peut coûter cher à la municipalité. Lorsque les employés ne font pas le travail, lorsque les projets sont retardés, il y a des coûts directs et indirects… Quand on peut s’entendre avec les employés, c’est toujours l’idéal », a-t-il indiqué, ajoutant que cette entente avait été acceptée par une très grande majorité des employés cols bleus.

Le maire a de même mentionné que cette entente s’est réalisée dans le respect et la civilité. Il a ainsi remercié les négociateurs des deux partis, soit Dominique Lafrance, directrice des Ressources humaines à la Ville de Boucherville, et Mario Gauthier, président du SCFP 307.

 

Retour à l'accueil