accesskey : 0 liste des accesskeys
accesskey : 1 Accéder directement au menu
accesskey : 2 Accéder directement au contenu
accesskey : 3 Accéder directement au bas de page
Accéder directement au menu Accéder directement au contenu Accéder directement au bas de page
pub
pub

Brossard-sur-le-Golf : le maire Leduc ferme définitivement la porte à un dézonage

8 novembre 2010 - Maxime Dorais
En point de presse hier, le maire de Brossard Paul Leduc a rejeté définitivement toute modification au zonage du golf de Brossard.

Le maire s’est dit convaincu que la Ville encourrait des poursuites dans l’éventualité où elle dézonerait les terrains du golf qui appartiennent maintenant au groupe Molesini. Il a déclaré vouloir que l’administration se comporte de façon responsable et cohérente et qu’elle ne pouvait donc pas revenir sur les termes d’un contrat de vente signé il y a plus de dix ans.

Le point de presse s’est ouvert sur une note inhabituelle : une dizaine de citoyens avaient pris place dans la salle du conseil où se tenait le point de presse. Après que le dg par intérim Paul Rathé leur ait demandé de quitter la salle, les citoyens, dont les deux porte-parole du Regroupement pour la sauvegarde du golf 18 trous de Brossard (incluant le champ de pratique), ont protesté. Les citoyens ont finalement été autorisés à assister au point de presse, mais en silence, ce qu’ils ont respecté.

Lisant son texte, le maire a rappelé le contexte économique difficile à l’époque de la vente du golf en 1999. La ville de Brossard souffrait alors d’une chute très importante de ses émissions de permis de construction. Il a également affirmé que l’opération d’un golf ne fait à son avis pas partie des missions de la Ville, qui était dans un piètre état au moment de la vente, a-t-il souligné.

M. Leduc a souligné que Brossard avait été déclarée en 1995 la ville la mieux gérée du Québec par la revue l'Actualité, alors qu’il en était le maire. Il s’est également targué d’avoir protégé 64 % de la superficie du golf en imposant une modification au zonage prévue dans le contrat de vente au groupe Molesini.

Le maire a par ailleurs nié avoir affirmé qu'aucun permis de construction n'avait été octroyé pour la zone du golf et du terrain de pratique. Il précise que cette affirmation visait exclusivement la zone du terrain de golf. Des travaux de nivellement ont été effectués sur le terrain de pratique et une maison est en cours de construction.

La porte-parole du regroupement de protection du golf, Valérie Blum, a déclaré en entrevue à MédiaSud n’avoir « rien appris de nouveau ». Le regroupement a récemment envoyé une mise en demeure à la Ville de Brossard, l’enjoignant à protéger le golf. Une pétition en ligne intitulée « Sauvez le Golf de Brossard » a récolté 187 signatures à ce jour. Mme Blum rejette l’argument de la Ville selon lequel Brossard pourrait être poursuivie par le groupe Molesini pour des pertes financières suite à un changement de zonage.

Retour à l'accueil